Relevés de Faremoutiers, Seine-et-Marne

J'effectue ces relevés dès que j'ai un moment libre.
Sont disponibles les années 1701 à 1709, complètes et tous les mariages de 1681 à 1790.
Et beaucoup d'autres actes, relevés en fonction des besoins ou du hasard...

Pour info, à ma connaissance, il existe pour Faremoutiers les archives suivantes:
- les baptêmes à partir de 1593
- tous les BMS à partir de 1668 (sauf 1775, dont il n'existe plus que 2 actes)
- et tout l'état-civil
Voir les relevés

Pn et Mn signifient respectivement Parrain et Marraine.
TD signifie Témoin(s) de décès. Je ne les mentionne pas systématiquement, mais de plus en plus.
Les témoins de mariage TM, éventuellement suivi de (m) pour les témoins du mari, et de (f) pour les témoins de la femme.
L'abréviation F. dans les métiers signifie Faremoutiers.
Bien sûr, un ? signifie une hésitation de lecture, et des ___ signifient un nom ou une mention présente sur le registre, mais invisible (creux de reliure, flou, taches diverses ou pire : page déchirée).
Les documents que je consulte sont parfois très abîmés, quasiment illisibles. Le temps passé à mettre en cohérence ce que j'arrive à déchiffrer peut devenir très important: passer dix minutes d'affilée sur un acte n'est pas rare. Et on peut y revenir de nombreuses fois...
Au fur et à mesure que j'avance, je me rends compte d'erreurs d'interprétations, surtout concernant l'orthographe. C'est pourquoi, même si vous avez un jour trouvé votre bonheur dans ces pages, une correction ou un ajout peut être intervenu depuis.
Je ne retranscris pas toujours exactement l'orthographe des noms et des prénoms:
soit parce que j'ai mal lu, ou que le nom est caché par une tache, par la reliure,
soit parce que le nom écrit par le clerc (ou autre) est d'une orthographe différente des signatures
soit parce que j'ai voulu garder une certaine continuité temporelle des patronymes.
Cependant, en général, je conserve l'orthographe originale dans les témoins et parrains/marraines.

Faremoutiers est le berceau de mon grand-père paternel et de ses ancêtres. Aussi loin que j'ai pu remonter (c'est à dire, pour l'instant, 1605) mes ancêtres de Faremoutiers étaient rarement des aventuriers: ils naissaient, se mariaient, et mouraient à Faremoutiers. Parfois, quand même, arrivait un "étranger" dans la famille: on prenait pour conjoint quelqu'un de Pommeuse (3 km), de La Celle (2 km) ou de St Augustin (5 km au moins!).

Depuis 2002, j'ai commencé à joindre la copie de certains actes: je travaille à mettre systématiquement les actes concernant mes ascendants, et parfois mes cousins. À suivre...

Jean-Baptiste Fahy, 9 avril 2004.